FR EN

ACTUALITE

News, dossiers, interviews, évènements... Découvrez toute l'actualité la Fédération des Tiers de Confiance Numérique.

Alain Barland, nouveau membre associé de la Fédération des Tiers de Confiance du numérique

 

Huissier et membre de Logion Network, réseau européen de certification des données sur Blockchain, Alain Barland rejoint la Fédération des Tiers de Confiance du numérique (FnTC) en tant que membre associé.

 

Huissier depuis 1994, Alain Barland a toujours eu à cœur de développer les pratiques numériques au sein de sa profession. Ancien président du Conseil d’administration de Huisaction, 1er réseau d’huissiers de France, dont il a été l’un des fondateurs et ancien président des start up Lexy UP et Clic’Acte, il est également « Legal Officer » (responsable juridique ) de Logion Network, un réseau d’huissiers de justice européens (situés notamment en Belgique, Pays-Bas, Grèce, Luxembourg et France) qui utilisent la blockchain pour certifier la vente de NFT. Son adhésion au sein de la Fédération des Tiers de Confiance du numérique relève donc de l’évidence.

« Je suis passionné par les possibilités qu’offrent les nouvelles technologies, comme le Web 3 actuellement. Pour toutes les pratiques amenées par le numérique et la dématérialisation, il y a des valeurs et des critères qu’il faut apprivoiser, maîtriser », explique Alain Barland, « mais avec une constante : l’intervention humaine est nécessaire, et primordiale ; la machine ne peut pas tout contrôler. C’est d’ailleurs ce que nous faisons actuellement au sein de Logion : un Tiers de Confiance est toujours indispensable, même au sein de la blockchain. La confiance se crée vis-à-vis d’un humain, pas avec une technologie ou un ordinateur, aussi perfectionnés soient-ils ». 

 

L’adhésion d’Alain Barland est parrainée par Alain Bobant. « En 2001, j’ai créé l’ADEC, une organisation qui est le “bras armé” technologique des Huissiers de Justice », se souvient le président de la FnTC, « dès la création, j’ai choisi Alain Barland pour intégrer le conseil d’administration. Vingt-et-un ans plus tard, nous sommes toujours dans les structures de l’ADEC… Comme moi, il est passionné par le numérique. Outre cette passion, il apportera ses connaissances et un vrai vécu de la mise en place des TIC dans une profession réglementée/judiciaire, une vision pragmatique des enjeux et des besoins, la pratique des réflexions et des échanges dans la conception de produits et de services technologiques ; cette expérience enrichira les discussions lors de nos groupes de travail ».

Parmi les groupes de travail de la FnTC auxquels Alain Barland souhaite participer, celui sur la Blockchain bien sûr, mais aussi ceux sur le KYC (« Know Your Customer »), sur l’eSanté et sur l’Archivage numérique. « Tous ces sujets m’intéressent », détaille l’huissier de Bourges. « C’est un honneur pour moi de prendre part aux travaux de la FnTC, j’ai hâte de pouvoir participer à ces échanges, et d’amener, modestement, ma pierre dans la construction de la confiance numérique ».

 

À propos de la FnTC : La Fédération des Tiers de confiance du numérique rassemble éditeurs de logiciels, prestataires de services, experts, professionnels réglementés, start up, utilisateurs et structures institutionnelles. Ses domaines d’expertise : les secteurs historiques de la digitalisation (signature électronique, archivage électronique, identité numérique, facture électronique, vote électronique, e-finance, e-santé), mais également les sujets montants (Blockchain, KYC, Cachet électronique visible…) La FNTC œuvre pour la vulgarisation des bonnes pratiques numériques: elle produit sous la forme de « guides » une importante doctrine, élabore des référentiels techniques, et contribue à la délivrance de labels, ainsi qu’à la normalisation nationale et internationale (Afnor, CEN et ISO).


Share |